Conseils pour mieux isoler sa maison

Avec l'augmentation des énergies utilisées pour le chauffage et la prise de conscience écologique, nombre de foyers cherchent à améliorer l'isolation de leur maison. Entre confort et économie budgétaire, les avantages sont nombreux.

Les propriétaires ayant acheté une maison d’avant 1975 ont tous comme problème le manque d’isolation. Même si elle est souvent présente après cette date, elle n’est pas aussi efficace qu’avec les dernières normes, notamment la RT 2012. De pus, le confort d’une maison isolée est bien meilleure car elle supprime les courants d’air, les murs froids. Voici quelques pistes pour améliorer efficacement l’isolation thermique de son logement.

Le toit : 30% des pertes énergétiques

S’il n’y avait qu’une amélioration à faire, ce serait celle-ci. Le toit est la partie de la maison dont les déperditions de chaleur pèsent le plus sur le budget des ménages. Pourtant c’est également une des optimisations la plus simple et la moins onéreuse à faire. Il existe divers types d’isolation selon le type de toit, si les combles sont aménagées ou non.

Renouvellement de l’air : 20% des pertes énergétiques

C’est une des dernières choses qui est faite et pourtant une des plus importantes. Les fuites d’air sont très importantes dans une maison ancienne. Il convient donc de bien rendre hermétique la maison mais tout en ayant un système de ventilation efficace afin de rendre la maison respirable et saine. Un système de VMC double flux est conseillé à la fois pour faire des économies (renouvellement de la chaleur grâce à l’air vicié) mais aussi pour une circulation de l’air efficace.

Les murs : 20% des pertes énergétiques

Il existe deux types d’isolation des murs : l’isolation par l’intérieur (ITI) et l’isolation par l’extérieur (ITE). Actuellement il est conseillé d’effectuer une ITE même si le coût est plus élevé. Celle-ci permet d’éviter les ponts thermiques en enveloppant les murs de la maison et les dalles, contrairement à l’ITI, qui fait en plus perdre de la place à l’intérieur.

Les fenêtres : 15% des pertes énergétiques

Souvent effectué en premier, ce n’est pourtant pas la plus efficace. Cependant, elle empêche les courants d’air et la sensation de froid devant les fenêtres. Plus les ouvertures sont grandes, plus le changement de menuiserie offrira une amélioration. Des fenêtres double vitrage sont suffisantes mais il est possible d’acheter des triples vitrages.

Planchers : 10% des pertes énergétiques

Les sols peuvent apporter du froid l’hiver, notamment lorsque l’habitation est située au-dessus d’un vide sanitaire, une cave ou un garage non chauffé. L’isolation du sol ou du plafond de la pièce située sous le sol enlève les désagréments.

Ponts thermiques : 5% des pertes énergétiques

Les ponts thermiques sont des problèmes que les maisons passives connaissent car c’est leur plus gros poste de déperdition sachant que les améliorations précédentes ont été effectuées. Long et fastidieux à contrer, chaque endroit de la maison doit être étudié.

Conseils pour mieux isoler sa maison
5 1 vote

Laisser un commentaire