Isolation extérieure : fonctionnement et mise en oeuvre

Ces dernières années, l'écologie et la chasse au gaspillage ont fait un bond en avant. Rares sont les personnes n'essayant pas de limiter leur impact sur la Terre. La chasse aux pertes d'énergie dans la maison en fait partie. Une des meilleures solutions actuellement quand on est propriétaire est d'isoler efficacement sa maison. L'isolation par l'extérieur est la solution du moment.

Principes de l’isolation par l’extérieur

Egalement appelée ITE, l’isolation thermique par l’extérieur a de nombreux avantages comparée à l’isolation par l’intérieur qui a longtemps été pratiqué. Malgré le montant des travaux a priori plus élevé, cela peut s’avérer une source d’économies non négligeables.
L’isolation par l’extérieur peut se comparer à un cocon qui viendrait envelopper la maison. Du bas de la maison jusqu’au toit, la couche extérieur prend toutes les façades. Contrairement à l’isolation intérieure qui se limite aux murs intérieurs et qui privilégient ainsi les ponts thermiques. Avec l’ITE, pas de ponts thermiques au niveau des dalles qui sont ainsi englobées et entourées d’isolant. Aucun travaux intérieur de rénovation est à prévoir, ce qui limite les coûts. Après une isolation intérieure, il est souvent nécessaire de finaliser les travaux réalisés par les professionnels en effectuant les finitions du placo et en refaisant les peintures. De plus, l’isolation par l’intérieur fait perdre plusieurs mètres carrés de surface. Dans un monde où le logement est e plus en plus exigu, chaque mètre carré compte.
Enfin, de par son enveloppe extérieure, les murs intérieurs respirent en récupérant et diffusant la chaleur ou le frais et en rendant l’habitant plus sain et surtout confortable.

Mise en oeuvre de l’isolation thermique par l’extérieur

Il existe différentes mises en oeuvre possibles de l’ITE. Voici la principale qui est utilisée dans la plupart des chantiers actuels :

  • après nettoyage des façades, mise en place de l’isolant directement sur le mur. Les isolants sont constitués en panneau compacts et sont pour la plupart du PSE, soit du polystyrène expansé. Cela peut être également des matériaux plus écologiques comme la laine de bois. Les panneaux sont collés avec du mortier et sont ensuite chevillés au mur.
  • le tout est recouvert d’un treillis en laine de verre recouvert de plusieurs couches d’enduit afin de solidifier le tout et d’éviter toutes fissures.
  • la dernière couche est appelée bardage, et peut être réalisée de différentes manières. On retrouve par exemple de la plaquette de parement pour ITE, de l’enduit, ou du bardage bois.

Une fois posée, l’ITE permet des gains d’énergie jusqu’à 20%.

Isolation extérieure : fonctionnement et mise en oeuvre
5 1 vote

Laisser un commentaire