Rédacteur web : un métier de rêve ? Pas sûr

Pas un jour ne passe sans que l’on puisse lire l’expression «la montée en puissance du web ».
Internet est déjà une évidence pour tout le monde : les entreprises investissent massivement dans le digital et celles qui ne le font pas savent désormais qu’elles ratent quelque chose.

Cette course effrénée au tout numérique pose de multiples questions, défis et enjeux. Le partage de contenu est au cœur du réseau. Le texte est le format le plus plébiscité pour partager de l’information.
La rédaction web est fondamentalement liée à la notion même d’internet. C’est le format le plus répandu pour des raisons diverses et variées. Déjà parce que c’est accessible : afficher un article ne demande pas les mêmes ressources qu’un fichier audio ou vidéo… Et rédiger un texte de qualité et informatif est la portée de tous.
Devenir un rédacteur web professionnel demande certaines compétences mais surtout de la volonté !
Un autre point tout aussi essentiel : Les moteurs de recherche lisent et comprennent bien mieux le texte par rapport à l’audio ou à la vidéo.
Pour l’anecdote, les spécialistes du référencement s’amusent à dire que les moteurs de recherche comme Google et Yahoo sont de véritables « obsédés textuels ».
C’est donc sans surprise que les pages – de la majorité des sites – comprennent du texte…Difficile pour une entreprise aujourd’hui de négliger le trafic organique.
Les habitudes des utilisateurs ont changé : Fini l’annuaire téléphonique ou le coup de téléphone aux agences de renseignement, place désormais au web avec ses nombreux réseaux sociaux et incalculables sites internet.
Votre serrurier, boucher, pâtissier, dentiste ont deux choses en commun : ils tous un site internet (du moins, c’est dans leur intérêt) et tous veulent être trouvé sur les moteurs de recherche sur des requêtes qui correspondent à leur activité…
Et le référencement passe en grande partie du contenu textuel optimisé (mais pas seulement).
En lisant ces quelques lignes, on pourrait croire que les compétences d’un rédacteur web sont à juste titre valorisées par les entreprises et agence : Il n’en est rien !
Les perspectives salariales pour les rédacteurs web en interne n’existent presque pas. Avec un peu de chance et d’expérience, un rédacteur peut prétendre à un poste de stratégiste/planificateur de contenu.
Pour le rédacteur web en freelance, la situation n’est pas plus enviable. Il fait face à la concurrence féroce (déloyale ?) des rédacteurs off-shore basés en Afrique francophone.
La plupart du temps, les entreprises passent par des agences web locales pour la création de contenu.
C’est une problématique à laquelle il est difficile d’apporter une véritable réponse. Le contenu coûte cher et n’est pas forcément accessible à tous. De plus, du contenu off-shore n’est pas synonyme de mauvaise qualité. Il existe de très bons rédacteurs en Afrique comme il en existe des mauvais en France.
Et comme si cela ne suffisait pas, des milliers de startups s’activent à travers le monde pour élaborer des algorithmes capables de générer du contenu automatiquement.
Une seule certitude, le métier de rédacteur web est essentiel et intrinsèquement lié au web mais la profession ne semble pas pour autant « monter en puissance ».

Rédacteur web : un métier de rêve ? Pas sûr
5 1 vote

Laisser un commentaire