jeudi, février 29

Monte-Escalier 2024 : Guide pour choisir le meilleur modèle sécurisé

Le monte-escalier est une solution simple et efficace pour faciliter la mobilité des personnes du troisième âge souffrant de différentes affections. Il réduit considérablement le défi que représente l’accès à l’étage pour ces personnes.

Il s’agit d’un outil automatisé disponible en plusieurs modèles sur les marchés. Les critères comme la sécurité de l’usager et son confort, les modèles de monte-escalier et le type d’escalier que la chaise doit parcourir sont à prendre en considération avant tout achat de monte-escalier.

 

La sécurité de l’usager

Le premier aspect à prendre en considération lors de l’achat d’un monte-escaliers est la sécurité.

Il y a des normes qui régissent la fabrication de l’appareil et il faudrait vérifier si le fabricant a tenu compte de ces dernières :

  • Ceinture de sécurité du monte-escalier : il s’agit d’un composant essentiel de la fabrication. Elle permet d’attacher l’utilisateur au siège de l’appareil ;
  • Capteurs d’obstacle : la présence de ses composants est aussi obligatoire, car ils servent à bloquer le parcours du monte-escalier en cas de problème ;
  • Repose-pied rabattable : cela permet de faciliter le passage des autres utilisateurs de l’escalier ;
  • Siège du monte-escalier : la norme exige qu’il soit pivotant pour que l’utilisateur n’ait pas à effectuer des mouvements de torsion ;
  • Système d’arrêt d’urgence : il doit fonctionner à tout moment même en cas de coupure. Il permet de stopper la course de l’appareil lorsqu’il y a un obstacle sur le chemin ;
  • Sur le monte-escalier et sur la notice, le fabricant doit faire mention de la charge maximale d’utilisation ;
  • Le dispositif de contrôle est nécessaire sur les appuis-bras afin de permettre à l’utilisateur d’avoir un contrôle facile et direct sur l’appareil.

Les normes concernent les composants, la maintenance et l’installation. Une fois qu’elles sont bien maîtrisées avant l’achat de l’appareil, vous avez la garantie d’avoir effectué un investissement rentable. L’utilisateur pourra aussi profiter de sa monte-escalier en toute quiétude.

Le confort de l’utilisateur

L’aisance de l’usager est aussi un critère à prendre en compte. Il faut l’estimer avant l’achat du monte-escalier. L’appareil est censé venir en aide à une personne ayant des difficultés de mobilité, le siège doit lui être confortable.

L’épaisseur de l’assise, la forme, l’orientation, la taille du dossier et la largeur des appuis-bras doivent tenir compte de la corpulence de l’utilisateur. Les modèles pivotants permettent à l’usager de s’asseoir plus facilement, quel que soit le type d’escalier dont il dispose.

Le modèle de monte-escalier

monte-escalier

Les marques de monte-escalier disponibles sur le marché sont multiples. Lorsque les caractéristiques de chaque type d’appareil sont connues, le choix est facile.

Les monte-escalier électriques

Le monte-escalier classique est le plus connu des modèles de monte-escaliers. Il est constitué d’un rail accroché le long des escaliers et sur lequel se déplace le siège. Le modèle fonctionne grâce à un moteur électrique et l’utilisateur dispose d’une commande qu’il maniera pour ses allées et venues.

L’assise est escamotable, ce qui permet de ne pas obstruer les escaliers lorsque l’appareil n’est pas en marche. Les monte-escaliers électriques sont plus adaptés pour les personnes qui peuvent encore se tenir debout et marcher.

Les mini ascenseurs

Ils sont également en vente sur les marchés et permettent d’accéder facilement à l’étage. L’équipement peut supporter jusqu’à 250 kg et il est adapté pour les personnes du troisième âge ayant des problèmes de mobilité.

Diable monte-escalier

Les modèles de diable monte-escalier servent à parcourir plus aisément les escaliers. Ils sont utilisés pour les montées et descentes et peuvent être placés sur n’importe quel type de marche.

Il est recommandé de faire appel à un spécialiste pour l’installation afin d’assurer la sécurité de l’usager. Le diable monte-escalier possède des freins maniables par la personne souffrante, assise sur son fauteuil.

Les monte-escalier à plateforme

La composition du monte-escalier à plateforme est identique à celle des monte-escaliers électriques à la différence qu’ils ont des plateformes à la place des sièges. Le modèle est recommandé pour les personnes utilisant un fauteuil roulant ou un rollator.

Les fabricants commercialisent des modèles élévateurs et des modèles abaisseurs. Avec les élévateurs, la plateforme étendue descend l’escalier et l’usager est installé.

La chaise élévatrice

Il existe différents types de chaises électriques et elles sont constituées également de rails et de moteurs électriques. Les rails ne sont ni fixés aux escaliers ni aux murs, mais plutôt au plafond. Il est conseillé de faire le choix du modèle en fonction de la mobilité de la personne déficiente. https://www.youtube.com/watch?v=INgjHa3vUrk

Le type d’escalier que la chaise doit parcourir

Toutes les maisons ne possèdent pas les mêmes modèles d’escaliers et ces derniers n’ont pas toutes les mêmes mesures. Vous avez des escaliers en forme de spirale, des escaliers droits et ceux avec plusieurs paliers.

Le monte-escalier doit s’adapter au modèle de l’escalier et à ses mesures. Vous pouvez inviter un spécialiste qui viendra regarder le type d’escalier que vous disposez pour vous recommander le modèle adéquat.

Lorsque vous avez des escaliers échelonnés, vous pouvez installer un monte-escalier à l’avant du palier et un autre après.

Cette disposition permet de prévenir d’éventuelles interruptions de l’appareil au large d’un palier. Si vous avez un petit budget, vous pouvez demander en avance un devis au fournisseur et à l’installateur.

Le prix de l’appareil

Les prix des monte-escaliers varient en fonction du modèle et de la marque choisie. Le type d’escalier de la maison et le prix de l’installation influencent aussi le coût total.

Vous aurez à dépenser entre 4 000 euros et 8 000 euros pour les appareils classiques. Les machines les plus raffinées peuvent coûter plus de 16 000 euros.

En fonction du type de monte-escalier et du type d’escalier, vous pouvez prévoir les prix suivants :

  • Les escaliers droits : le prix du monte-escalier pour ce type de marche peut varier entre 3 000 et 5 000 euros ;
  • Escalier en spirale : vous devez prévoir entre 6 000 et 10 000 euros pour le monte-escalier ;
  • La chaise électrique : l’appareil peut coûter entre 1 800 et 12 000 euros en fonction de la marque ;
  • Le monte-escalier à plateforme : le prix de ce type de monte-escalier varie entre 4 000 et 20 000 euros selon la marque.

Les frais d’installation et de maintenance sont de 20 à 55 euros par heure selon la nature des travaux. Pour la sécurité de l’utilisateur et une bonne fixation de l’équipement à l’escalier ou au mur, il est préférable de confier l’installation à un professionnel.

Les garanties et les services après-ventes

Les monte-escaliers sont des équipements qui peuvent être onéreux selon le modèle que vous choisissez. Il faut que vous ayez des garanties près du fabricant, du vendeur et de l’installateur.

Vous devez vous renseigner sur la période de validité des garanties. Elle doit couvrir au minimum quatre ans et vous devez bénéficier d’un accompagnement ou d’un service après-vente chez le vendeur et l’installateur.

Cela vous évite d’avoir à effectuer de grandes dépenses lorsque survient une panne au niveau du système ou un défaut des composants.

Les monte-escaliers intègrent facilement la décoration de la maison et constituent une excellente solution pour les handicapés et les personnes âgées.

Pour effectuer un bon choix de monte-escalier, vous devez prendre en compte le type d’escalier, votre budget, la sécurité et le confort de l’usager.

Il est impératif que l’appareil respecte les normes légales et qu’il soit installé par un spécialiste. La sécurité de l’utilisateur est un critère incontournable dans le choix d’un monte-escalier.